Paul GAUGUIN (1848-1903)

Après avoir participé aux premières expositions impressionnistes, Gauguin, qui veut renouveler les sources de l’art, part rechercher « le sauvage, le primitif » en Bretagne à partir de 1886, puis en Polynésie. Figure centrale de l’école de Pont-Aven, passionné par le synthétisme, il est inspiré tant par l’art indigène, que par les vitraux médiévaux ou les estampes japonaises.


-  Oviri
1894
Plâtre, H : 74 cm
PMD 987.7.1

Initiateur du primitivisme dans l’art moderne, Paul Gauguin se tourne vers des sociétés anciennes et lointaines pour renouveler les sources de l’art. Il se dirige d’abord vers la Bretagne, où il retrouve dit-il « le sauvage, le primitif », avant d’être attiré par la Polynésie.
Oviri, mot tahitien qui signifie « sauvage », est le nom d’une statue à la symbolique complexe liée à une méditation sur la vie et la mort. Dans une lettre à Ambroise Vollard, Gauguin désigne sa sculpture sous le nom de « la Tueuse ».


-  La Fille du patron



< Synthétistes - Nabis



Enregistrer au format PDF Imprimer au format PDF

En image...

"Oviri", 1894
"Oviri",
1894
Inscription à la newsletter

La newsletter donne chaque mois des informations sur l’actualité et les activités proposées par le musée. Pour la recevoir, inscrivez votre adresse e-mail ci-dessus

__________

Musée départemental
Maurice Denis

2 bis, rue Maurice Denis
78102 Saint-Germain-en-Laye cedex

01 39 07 87 87

Jours et horaires d’ouverture

Musée actuellement fermé


Correspondances du musée





Suivez-nous sur

Inscription newsletter